Cinq accidents en un jour au carrefour Léonard

Carrefour LeonardConsidéré comme un des carrefours les plus accidentogènes du Royaume, le carrefour Léonard a (de nouveau) été le théâtre de cinq accidents de la circulation dimanche dernier.

L‘Agence flamande en charge (AWV) prétend tout faire pour identifier les causes et tenter d’apporter une solution. En fait ce carrefour n’a jamais été aménagé correctement. Les conducteurs venant de Namur et se dirigeant vers Waterloo sont obligés de partir en sens inverse vers les 4 bras de Tervueren avant de faire demi-tour pour reprendre le ring est vers Ittre.

Il est vrai que la grande majorité des usagers sont francophones, ce qui explique les réticences de l’administration flamande à investir dans cet aménagement. Et tant pis pour les victimes !

Régionalisation des titres-services

Suite à la régionalisation des titres-services en vigueur depuis le 1er janvier 2016, les communications électroniques (achat, consommation par les aides ménagères, etc.) sont uniquement envoyées en néerlandais. “Le système ne les reconnaît plus en tant que francophones, contrairement à l’ancien site de l’ONEM qui hébergeait le système des titres-services, avant le transfert de compétences. Les francophones ne bénéficient donc plus du régime des facilités qui était en vigueur avant la régionalisation” , dénonce Sophie Rohonyi (DéFI), vice-présidente du Comité permanent de la périphérie.

Plusieurs riverains ont fait part de leur mécontentement : “mon épouse et moi habitons Crainhem et sommes clients de Sodexo depuis au moins 10 ans et tous les échanges, téléphoniques et autres, se faisaient en français”, explique Marc Smeesters. “Depuis le début de l’année, plus rien n’est communiqué en français malgré des demandes répétées et les titres- services sont brutalement libellés en néerlandais. Nous le ressentons comme une agression, et avons l’impression d’être dans une Région qui ne veut plus de nous.”