L’élargissement du Ring de Bruxelles exposerait un million de personnes à un excès de particules fines

Près d’un million d’habitants, 967.525 pour être exact, de Bruxelles et de sa périphérie, vont respirer beaucoup trop de particules fines si le gouvernement flamand décide de poursuivre son plan d’élargissement du Ring de Bruxelles, explique le Bond Beter Leefmilieu (BBL), une association environnementale flamande.

Le gouvernement bruxellois peine à masquer son malaise sur ce dossier

Le BBL a comparé les chiffres de l’étude d’incidences sur l’environnement (MER – Milieueffectenrapport) pour « l’optimalisation » du ring bruxellois, aux normes de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS). Près d’un million d’habitants de Bruxelles et de sa périphérie, dont 200.000 sont des enfants de moins de 18 ans et donc très sensibles, seront exposés à trop de particules fines (PM 2,5).

« Nous pouvons seulement en conclure que le gouvernement flamand n’a pas été sensibilisé aux particules fines et à la santé de sa population lorsqu’il a pris la décision d’élargir le ring bruxellois », explique Erik Grietens du BBL.