La Flandre s’indigne après le discours du Roi

Albert II pointe du doigt la N-VA dans son discours. Sa comparaison avec les années 30 fait couler beaucoup d’encre. Le discours royal de Noël suscite des critiques en Flandre. Aux yeux de certains commentateurs, Albert II a, sans la nommer, pointé du doigt la N-VA et fait une comparaison excessive avec l’essor du fascisme dans les années 1930.

Détails sur : http://www.dhnet.be