Baisse sérieuse des ventes d’appartement à la côte

Côte belgeLe marché de la vente d’appartements à la Côte belge connaît une baisse sérieuse. On a vendu cette année 12% d’appartements de moins que l’an passé, rapportent jeudi les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.
L’offre d’appartements est surabondante à la Côte et la demande connaît une forte baisse, ce qui a pour conséquence logique une baisse des ventes de ce type de biens. Et ce alors que le nombre total d’appartements vendus dans toute la Flandre a lui connu durant les six premiers mois de l’année une hausse de 2,12% par rapport à la moyenne des dix dernières années.

“Plusieurs communes côtières réclament une taxe de deuxième résidence ou l’ont augmentée”, explique Mathieu Verwilghen de Century 21, qui possède 25 agences immobilières à la Côte. “Cela fait hésiter les gens: est-ce que je dois encore y investir mon argent? Et surtout, ces personnes préfèrent aujourd’hui aider leurs enfants à acheter leur première maison, car ces enfants éprouvent souvent des difficultés à obtenir un prêt auprès des banques.”

Les affiches à vendre se multiplient dès lors le long de la Côte. “Cela varie selon les communes”, précise Mathieu Verwilghen. “Chez nous, nous dénombrons en moyenne 4 à 8% d’appartements à vendre en plus que l’an passé.”

Mais malgré cela, les prix de ces appartements, eux, ne diminuent pas. “En moyenne vous payez 256.000 euros pour un appartement à la mer, soit 0,2% de plus que l’an passé”, explique John Romain de Immotheker. Cela s’explique notamment par le fait que le secteur immobilier tente de maintenir l’offre la plus basse possible durant la crise.