Ann Brusseel (Open VLD) s’inquiète de l’image négative que la Flandre livre de “sa” capitale

La députée au Parlement flamand Ann Brusseel met en garde le ministre flamand de la périphérie, Geert Bourgeois contre l’image d’une Flandre intolérante qu’il renforce par son discours concernant Bruxelles. L’intégralité de l’entretien dans Le Soir. Ann Brusseel (Open VLD) s’est inquiétée, lors de la dernière commission « Bruxelles et Périphérie » du Parlement flamand, de l’image négative que la Flandre livre de sa capitale. Cette Bruxelloise siégeant au Parlement flamand pointe quelques-unes des 63 mesures prises par le ministre N-VA Geert Bourgeois pour promouvoir la périphérie et son caractère flamand. Elle constate que si la Flandre s’emploie à investir à Bruxelles, dans l’enseignement et la culture notamment, elle met parallèlement en place une politique taillée sur mesure pour la périphérie, peu amène pour la capitale du pays.

Détails sur : http://www.lesoir.be