Des communes flamandes de la périphérie bruxelloise trient leurs habitants

Un reportage de la télévision flamande VRT (Lien) révèle que des bourgmestres flamands de la périphérie bruxelloise ont conclu des arrangements oraux avec des promoteurs immobiliers dans le but de réserver les logements privés à des néerlandophones. En pratique, il est demandé aux promoteurs immobiliers de transmettre les listes des candidats acheteurs. Les communes examinent alors elles-mêmes les listes et si les candidats acheteurs ne sont pas néerlandophones, ces communes demandent au promoteur de vendre le bien immobilier à d’autres personnes. Les promoteurs ne sont pas contraints de collaborer, mais nombreux le font, indique le reportage. Entretenir de bonnes relations avec les autorités communales est, en effet, important pour les promoteurs, par exemple pour obtenir diverses autorisations et permis.

Détails sur : http://www.francophonedebruxelles.com