Immobilier: Bruxelles devient impayable

Benoit Cerexhe craint un “exode” des Bruxellois vers la périphérie.
Les prix de l’immobilier en Belgique ont-ils atteint un plafond ? Des experts l’affirment. Pour Benoit Cerexhe, bourgmestre de Woluwe Saint-Pierre, il n’en est rien. “ La hausse des prix continue à Bruxelles en 2013”. La situation du marché de la capitale serait “unique” en Belgique pour deux raisons : le boom démographique et l’arrivée constante d’une “population internationale qui dispose d’importants moyens” . “ Les fonctionnaires européens préfèrent rester dans les 19 communes plutôt que d’aller en périphérie” , constate l’ancien ministre bruxellois. C’est excellent pour l’économie bruxelloise et son caractère international, mais cela pousse les prix de l’immobilier vers le haut.”