La Chambre plus francophone

La Libre du  16/02/2013

En cause : la révision du nombre de députés fédéraux dans l’après-BHV.
Tous les 10 ans, le gouvernement fédéral ajuste le nombre de députés auxquels chaque circonscription électorale a droit à la Chambre des Représentants. Pourquoi ? Car cette distribution géographique des 150 mandats doit être adaptée en fonction de l’évolution de la population (le nombre d’habitants). Cet exercice est particulièrement important cette fois-ci car c’est la première fois que la nouvelle répartition des sièges des députés fédéraux est faite après la scission de l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV).

Alors, quelles conséquences ? Sur la base de l’arrêté royal publié au Moniteur de jeudi dernier, les francophones vont gagner un siège à partir des prochaines élections (2014). En effet, note Christian Behrendt, professeur de Droit constitutionnel à l’ULg, si le Hainaut perdra bien 1 député (de 19 sièges à 18), la nouvelle circonscription bruxelloise issue de la scission de BHV en comptera 15.