Le vote flamand en déclin depuis 1989

Le vote flamand à Bruxelles. Les listes unilingues aux régionales reflètent mieux le décompte F/N que celles du scrutin fédéral de 2010, où certaines d’entre elles avaient une vocation bilingue. En 2009, on dénombrait 51.811 votes pour des candidats flamands. Soit 10,7 % de l’électorat bruxellois. Or, pour obtenir des élus, une liste doit représenter 5 % de l’électorat. On comptait 62.516 votes néerlandophones en 2004 et 67.000 en 1989, à la création de la Région.

Le vote flamand à Hal-Vilvorde. Sur la base des élections fédérales de 2010, on peut estimer que si tous les électeurs des six communes à facilités avaient voté pour des listes bruxelloises, il y aurait eu 509.035 votes à Bruxelles, dont 68.633 pour les partis néerlandophones, soit 13,48 %. Ce n’est qu’une estimation car on ne peut pas isoler les six communes à facilités des vingt-neuf autres, dans les cantons de Hal Vilvorde et parce que certains petits partis sont bilingues