Bande dessinée en français censurée par le parlement flamand.

Scheuten

L’image censurée

Le parlement flamand a accueilli une exposition de BD, bonne idée. Parmi les planches exposées figurait un dessin de François Schuiten. Mais sur l’invitation officielle au vernissage et sur la couverture du catalogue, le dessin a été altéré : Jan Peumans, président du parlement flamand, élu de la Nouvelle Alliance Flamande a fait retirer le texte de la bulle. Pensez, il était écrit en Français !

Invitation

Interrogé par le Standaard, le porte-parole de Jan Peumans (NVA), Luc Demullier, a justifié ainsi la décision :

« Nous ne pouvions tout de même pas laisser un texte en français au parlement flamand (…) C’était trop tard pour changer (la planche). Le gouvernement flamand paie les commissaires de l’exposition 10.000 euros pour remplir leur rôle, est-ce trop demander de choisir une planche sans phylactère en français ? ».

Le texte original de la bulle était : « Axel, vous savez que je vous ai toujours soutenu, au point de me brouiller avec Chlowsky… Mais cette fois, permettez-moi d’insister ! ».

Les réactions ont été vives, à commencer par celle de François Schuiten, qui s’est déclaré « choqué », comme le rapporte Le Soir :

« On m’a demandé l’autorisation d’exposer cette planche de L’Enfant penchée dans le cadre d’une exposition sur les originaux des auteurs belges de bande dessinée. Le texte des bulles appartient à l’original. Il est lettré à la main avec la même plume et la même encre que le dessin. Il fait partie intégrante de l’œuvre (…) A aucun moment, je n’ai été informé de ce que je considère comme une éradication, une attaque à la nature même de mon travail ! Je trouve cette affaire extrêmement regrettable. C’est une illustration par l’absurde du contraste dans ce pays entre l’ambition artistique et la mesquinerie politique… »

Le président des Fédéralistes démocrates francophone Olivier Maingain s’est demandé si « le barbouilleur Jan Peumans » irait jusqu’à interdire le « Ceci n’est pas une pipe » de René Magritte si ce tableau était exposé en Flandre…

Magritte